Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

Info Covid

Mise à jour le 15/02/2021

La cellule de crise COVID de l’Adapei est en place et active depuis mars 2020.
Dès la fin du mois d’août le coronavirus était à nouveau présent sur le département et dans certains de nos établissements. L’Adapei vit avec les mesures barrières depuis de longs mois, elles sont devenues une normalité grâce à la responsabilité et la vigilance de tous les salariés.

Ainsi, après un reconfinement national entré en vigueur le 29 octobre qui n’a pas impliqué d’importants changements au sein de nos établissements et services, le mot d’ordre est de ne pas reproduire la distanciation et l’isolement du printemps pour les personnes que nous accompagnons. Cet objectif est complétement intégré à nos pratiques, que nous adaptons et sécurisons en fonction des situations Covid spécifiques.


Le département des Hautes-Pyrénées a été fortement touché par la 2ème vague épidémique, notre Association également. La baisse de la circulation locale du virus se confirme, tout en restant encore élevée, le nombre de cas en établissements et services est également en réduction.
Depuis le mois de janvier 2021, les mesures sanitaires se sont renforcées afin d'éviter une 3ème vague épidémique liée aux variants.

A ce jour, nous nous plions aux rêgles du couvre-feu de 18h00 hormis les professionnels concernés qui bénéficient de dérogations pour assurer la continuité du service.

Voici un résumé des mesures que nous avons mises en place pour protéger les personnes que nous accompagnons, tout en garantissant la continuité des accompagnements et la vie sociale dans le respect des consignes du Ministère et de l’Agence Régionale de Santé Occitanie.


Ce qui s’applique à nos établissements, hors cluster Covid avéré :

> L’ensemble de nos établissements pour enfants et adultes, ainsi que les accueils de jour sont par principe ouverts. Les règles sanitaires y sont renforcées : respect strict des mesures barrières, équipements de protection individuels, renforcement de la surveillance des personnes présentant une fragilité, pas de circulation entre les groupes, protocoles de désinfections conformes aux normes COVID-19 tout au long de la journée et lors des moments à risques de transmission du virus (repas, transports, entre activités…).

> Les services d’accompagnement à domicile et vers l’emploi : plateforme de services, SAMSAH, SAVS et Dispositif Emploi Accompagné continuent de fonctionner en présentiel et/ou à distance suivant les situations.

> L’ESAT est ouvert, l’accompagnement et les activités de production sont opérationnels. Le restaurant interentreprises de Bordères sur Echez est ouvert avec un respect strict des mesures sanitaires.

> L’intervention de professionnels de santé extérieurs et essentiels (paramédicaux et médecins …) pour les personnes accompagnées est maintenue. Les actes de télémédecine sont renforcés.

> Le télétravail a été mis en place pour les professionnels pour lesquels il est possible d’effectuer leur mission à distance,

> La prise en charge médicale des personnes symptomatiques au sein de nos structures d’hébergement en collaboration avec l’ARS et la HAD (Hospitalisation à Domicile) est organisée.  Les situations à risque sont orientées vers les structures hospitalières, sur décision médicale,

> Nous avons réalisé plusieurs campagnes de tests antigéniques à destination de tous les professionnels des établissements sous compétence de l’Agence Régionale de Santé (octobre/novembre 2020). En décembre, l’Adapei a acquis 1000 tests antigéniques afin de poursuive la même campagne de détection préventive dans nos établissements sous compétences du département, et pouvoir la renouveler pour tous.
Nous préparons la campagne de vaccination d'abord dans les établissements FAM et MAS. Elle s'élargira aux autres établissements selon les préconisations de l'ARS.

 

Visites et sorties week-end

La situation sanitaire de chaque établissement est à prendre en compte à l’instant de la demande.
Le Directeur et le Médecin de l’établissement, dans une posture de protection individuelle et collective et après consultation de l’ARS, ont la capacité de restreindre les sorties du WE et les visites pour un temps donné.

> Le droit des visites est maintenu mais la situation sanitaire implique qu’il soit encadré et sur rendez-vous.

> Les personnes hébergées en structures auront la possibilité de rentrer chez elles le week-end, si aucun cas de Covid-19 n’est avéré dans la famille et selon la situation COVID-19 avérés dans l’établissement.
Les sorties sont conditionnées à la signature d’un engagement relatif au respect des mesures barrières et à l’absence de symptômes de la COVID-19 que ce soit pour la personne ou ses proches.

> Pour les ESMS présentant un premier cas confirmé de Covid-19, le principe général est celui d’une restriction des sorties individuelles dans la famille aux situations exceptionnelles, dans l’attente des résultats des tests des résidents et des professionnels de l’établissement. La structure informe la famille de tout cas avéré ou cas contact en amont ou en aval de la sortie.

> Les retours en familles le temps du confinement sont donc possibles, après signature d’un formulaire spécifique. L’établissement assurera une continuité de l’accompagnement des personnes rentrées au domicile de leur proche.

>Dans tous les cas, il est possible de prévoir des temps d’échanges en « visio »  entre la personne et ses proches.

Pour plus de précisions sur les règles de fonctionnement d’un établissement à un moment donné, il est nécessaire de prendre contact directement avec la direction de la structure concernée.
 


Hospitalisation

Il est rappelé qu’en AUCUN cas le handicap ne constitue en soi un critère de refus d’hospitalisation

Lorsque l’hospitalisation est nécessaire, les personnes en situation de handicap, particulièrement les personnes handicapées vieillissantes, bénéficieront de la filière d’admission directe dans les services hospitaliers (associant capacités hospitalières de court séjour, SSR, hôpitaux de proximité, établissements privés) prévue par la stratégie de prise en charge des personnes âgées.