Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées
Créatrice de bonheur

Une marche gourmande au profit de l'Adapei Le 08 octobre 2017

Horaire : 10h00 - 17h00

Description de l'évènement :

Le ROTARY-CLUB TARBES-BIGORRE organise une  Marche Gourmande permettant  de découvrir le plateau de Ger, avec délices et en solidarité avec l'Adapei des Hautes-Pyrénées. 
Cinq points-repas et dégustations ponctuent un parcours de 8,5km, étudié pour convenir à un large public familial et sans difficulté face au panorama exceptionnel de la Chaîne des Pyrénées. (Coordonnées GPS du point de départ : Latitude : 43.227810, Longitude : -0.049391)
Inscriptions via le site internet du Club  : http://www.rotarytarbesbigorre.fr
Tarifs : 25,00 €  /  enfant – 12 ans : 10,00 €  /  enfant – 6 ans : gratuit
 

Au menu :

Eaux et Vins à discrétion à toutes les étapes (l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). 

Au départ : Accueil

 Collation, Thé, Café, Jus de Fruits.

Apéritif
(tapas)

Jurançon sec 

Salade Gourmande
(foie gras, gésiers, magret séché)

Petit rouge ou blanc du sud ouest

Confit de Canard, Pommes Grenailles

Petit rouge ou blanc du sud ouest

Trio de fromages de Bigorre

Petit rouge ou blanc du sud ouest

Gâteau Basque 

Jurançon moelleux

 

 

Le parcours en quelques mots :

LE CAMP DE GER

Après la guerre de 1870, le général Verchère de Reffye transforme l’atelier expérimental de Meudon (transféré par train à Tarbes) en atelier de construction d’artillerie (appelé arsenal par les Tarbais). Ainsi, Tarbes devient une ville industrielle et ouvrière mais affirme également sa vocation militaire par la construction des quartiers Larrey, Soult et Reffye.
Le camp de Ger (quartier ADC Dartencet actuel) a été acquis par expropriation en 1872. L’artillerie du 18ème corps d’armée s’y installe pour y effectuer ses écoles à feu et ses manœuvres. Les constructions du camp bâti commencent à partir de 1875.

Les garnisons de Pau et Tarbes, les troupes de passage, y venaient tirer, ainsi que l’arsenal de Tarbes pour le suivi des performances de ses armements (dans le camp bâti existe encore un ouvrage d’ancrage pour gros calibres d’artillerie). De 1894 à 1950 l’infanterie utilise le camp pour certains de ses tirs. Un champ de tir d’infanterie y est créé en 1913.

Durant la seconde guerre mondiale, le site était situé en zone libre. Le camp de Ger (quartier Dartencet) sera occupé par l’armée allemande de 1942 à 1944 (Aucun fait de guerre ni bombardement n'ont été signalés sur le camp pendant cette période, seules des actions de la résistance sont répertoriées sur le département). Après la seconde guerre mondiale le camp de Ger sert de casernement à des troupes permanentes. Depuis 1958 un centre d’instruction y est à demeure.