Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

Zoom professionnel Stéphanie CAZAUBON

Zoom professionnel Stéphanie CAZAUBON

Rencontre avec Stéphanie CAZAUBON
Responsable de service des activités Alvéole
Pôle Travail

> Bonjour, d’où êtes-vous originaire et quel a été votre parcours avant d’arriver à l’Adapei ?
Je suis née à Toulouse et j’ai grandi à Muret. Après un DUT Génie Chimique à Toulouse et une Licence à Tarbes en Génie des procédés, je suis rentrée à l’Ecole Nationale Supérieure en Génie Technologie Industrielle avec une spécialité dans les procédés de l’agroalimentaire et de l’environnement. A la sortie de l’école j’ai travaillé à Montbourgué chez Euralis comme chef de ligne. Puis rapidement j’ai intégré l’entreprise Toupnot à Lourdes en tant que responsable qualité. Et après 12 ans sur ce poste, j’ai été nommée Directrice de la société. Enfin, 3 ans après, en janvier 2019, il y a eu cet incendie qui a ravagé tous les bâtiments de l’entreprise. Le groupe n’a pas souhaité reconstruire le site.  En recherche d’emploi, j’ai souhaité changer de voie et c’est tout naturellement que je me suis orientée vers le médico-social. En cherchant sur le site de l’Adapei, j’ai trouvé une annonce pour un poste qui m’intéressé et j’ai postulé. J’ai intégré l’Adapei en novembre 2019.

> Quel poste occupez-vous à l’Adapei ? Et en quoi consiste votre travail ?
Je suis responsable de service des activités Alvéole : les deux blanchisseries à Lourdes et à Bordères, la cuisine centrale, le restaurant à l’Esat 3 soleils, la légumerie, le transport et la logistique liés à ces activités et le nettoyage des locaux. Mon travail consiste à piloter chaque activité, de la partie commerciale à l’expédition. Je peux être amenée à faire des nouveaux devis pour les clients, le suivi des ateliers, de la gestion en ressources humaines, du management, la gestion des pannes, de la réorganisation…

> Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?
Je ne vois pas le temps passer. La multitude des missions et des activités rend le poste passionnant. Il y a de nombreuses améliorations à apporter et  les jours s’enchaînent et ne se ressemblent pas.

> Rapidement après votre arrivée à l’Adapei des Hautes-Pyrénées, il a fallu faire face à la crise sanitaire du Covid-19. Comment avez-vous vécu cette période difficile ?
C’était compliqué au départ car du jour au lendemain, il n’y avait plus personne. Il a fallu fermer tous les ateliers sauf  la cuisine centrale, la légumerie, la restauration et la blanchisserie… pour assurer un service minimum. Bref, toutes les activités sous ma responsabilité. Il a fallu s’investir dans l’effectif production, surtout dans l’atelier blanchisserie. Le matin j’étais à Bordères et l’après-midi à Lourdes. Concrètement, pendant toute la période du confinement,  je partageais mon temps entre le pliage de linge, l’organisation de la production et répondre aux nouvelles demandes de nos clients concernant les nouvelles exigences liées au covid. Enfin, quand on a commencé à souffler, il a fallu préparer le dé confinement, tout préparer, ré organiser les ateliers, les vestiaires, tout vider, faire le ménage, le balisage, et réfléchir à un nouveau fonctionnement dans  le respect des distanciations pour assurer la protection du personnel et de nos travailleurs.

> Aujourd’hui quel regard portez-vous sur cette période ? Que retenez-vous de cette expérience et quels conseils donneriez-vous ?
Cette période m’a permis de m’intégrer plus rapidement, mieux connaître les activités. Je me suis immergée complétement. J’ai beaucoup appris. Cette expérience a également été bénéfique en matière de relationnel. Il y avait une très bonne ambiance. C’était un groupe solidaire avec un très bon esprit et cela nous a permis de tenir le coup ! J’espère que cette dynamique va perdurer dans le temps.

 


Autres actualités relatives :