Zoom Pro - Adeline Alberti

Zoom Pro - Adeline Alberti

Adeline ALBERTI
Chef de Service Accompagnement Pôle Travail

>D’où êtes-vous originaire et quel a été votre parcours avant d’arriver à l’Adapei ?

Originaire du Lot-et-Garonne, j’ai effectué mes études à la fac de géographie, puis à l’école de sous-officier de l’armée de terre. J’ai ensuite intégré un régiment en tant que responsable RH de la cellule sous-officier

Après 5 ans à l’armée, j’ai souhaité revenir dans le social, et J’ai passé le concours d’éducateur spécialisé. Après avoir réalisé des stages dans des centres d’hébergements, j’ai été remplaçante pour l’Adapei à l’IME. Après mes diplômes, j’ai travaillé un an en ITEP, puis j’ai intégré l’Adapei. Tout d’abord j’ai exercé mon métier pendant 6 ans à la MAS les Cimes, puis 2 ans au foyer de vie à Lourdes. J’ai ensuite exercé en tant que coordinatrice de projet au foyer « Las Neous ». Concomitamment à ma formation en Master Sciences de l’Education et de la Formation pour devenir cadre, j’ai occupé le poste de chef de service au foyer de vie d’Oursbelille et du foyer de vie de Lourdes. Enfin, avec la réorganisation des territoires, il y a eu la création de mon nouveau poste : chef de service « accompagnement » au Pôle Travail.

>Quel est votre rôle en tant que chef de service accompagnement, quelles sont vos missions ?

Je suis responsable de tout le service « accompagnement ». Cela comprend les coordinateurs de projets, le service « soins », le secrétariat du service et les psychologues. Je suis garante du projet personnalisé élaboré par le travailleur, le coordinateur et le moniteur d’atelier. Je coordonne sa mise en œuvre. Je contractualise le contrat de soutien avec les travailleurs qui entrent dans l’établissement. Je leur présente le règlement et le fonctionnement de l’établissement, leurs droits et leurs devoirs. Dans l’année, je leur fais signer leur projet. Nous faisons un point régulièrement. Je m’assure que ce qui a été demandé, ce qui a été travaillé avec le moniteur, soit en adéquation avec ce dont ils ont envie et besoin. Je gère l’évaluation des projets en lien avec les coordinateurs. J’interviens avec les responsables d’activités, les moniteurs, et les coordinateurs, lorsque des problèmes sont rencontrés sur les ateliers. Je suis également responsable du projet retraite. J’anime aussi la Commission Parcours avec l’EANM et le Pôle Social. Elle concerne tous les travailleurs pour qui le travail n’est plus approprié à leurs besoins. Nous travaillons ici sur des réorientations. Je suis l’interlocutrice privilégiée de la MDPH et des familles.

>Quel est le rôle spécifique du service accompagnement à l’Esat ?

L’idée est de remettre du médico-social dans l’ESAT. Pour être bien au travail, il faut être bien dans sa vie. Le service « accompagnement » permet de soutenir le travailleur dans toutes les dimensions du travail mais aussi dans tous les domaines de sa vie. Pour cela, nous intervenons sur le parcours de la personne, nous identifions tous ses besoins, nous mettons tous les partenaires autour de la table, et nous discutons d’un projet.


Autres actualités relatives :