Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées
Créatrice de bonheur

Visite de M. le sous-préfet de l'arrondissement de Tarbes au pôle enfance

Visite de M. le sous-préfet de l'arrondissement de Tarbes au pôle enfance

M. Marc ZARROUATI, secrétaire général de la préfecture des Hautes-Pyrénées et sous-préfet de l’arrondissement de Tarbes nous a fait l’honneur d’une visite dans les locaux du Pôle Enfance, sur le site de Bastillac à Tarbes. Il a été accueilli et accompagné par Evelyne Lucotte-Rougier, présidente de l’Adapei des Hautes-Pyrénées, d’Olivier Pierrot, Directeur Général, et d’Yves Michelon, directeur du pôle enfance.

Bien plus qu’une simple visite de courtoisie, M. Zarrouati a montré un réel intérêt à comprendre les handicaps, les missions, les méthodes éducatives et les moyens déployés. Une approche très humaine également qui tout au long de la visite s’est traduite par des questions bienveillantes posées aux professionnels présents et bien sûr aux enfants et adolescents accueillis dans l’établissement. Une attitude positive qui constitue une reconnaissance pour le travail déployé chaque jour par les professionnels et les bénévoles de l’Adapei des Hautes-Pyrénées. Ainsi, leur passion a pu s’exprimer librement tout au long de ce moment privilégié. Il faut dire que les missions présentent ici l’intérêt de s’articuler autour de la prise en charge adaptée de chacun des enfants ou adolescents accompagnés, en fonction de leur(s) handicap(s) et en fonction de leur projet de vie. Un programme sur-mesure qui oblige à une remise en question constante des pratiques, à une formation régulière aux nouveaux types de handicaps, pour que chaque enfant devienne l’adulte qu’il souhaite devenir, le plus autonome possible et en mesure d’exercer sa citoyenneté.  

Au terme de cette visite, M. Zarrouati s’est montré « frappé par la sérénité des enfants, par la qualité des interactions avec les éducateurs ainsi que par la passion de Mme la présidente et des directeurs ». En cette veille de vacances scolaires, personne n’avait en effet envie de quitter les lieux, tant il est bon de partager quand on est écouté.


Autres actualités relatives :