Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées
Créatrice de bonheur

Une première pierre pour beaucoup de dignité

A l'été 2019, les résidents de la MAS "Le Bosquet" de Montastruc entreront dans un établissement neuf, moderne, lumineux, spacieux, avec un bassin thérapeutique, des salles d'activités et surtout avec des chambres et salles de bain individuelles. Un confort de vie indispensable à leur épanouissement et à leur dignité qui a nécessité, et nécessitera, encore des investissements humains et financiers auxquels ils ont naturellement droit.

Des parrains et marraines convaincus

Le top départ officiel des travaux a été donné ce jeudi 6 juillet, en présence de nombreuses personnalités réunies autour de la présidente Évelyne LUCOTTE-ROUGIER. On peut citer en premier lieu Jeanine DUBIÉ, actuellement députée des Hautes-Pyrénées. Il y a sept ans, elle était conseillère générale en charge du dossier, et y a cru dès le début. Elle l'a défendu envers et surtout contre ceux qui n'en avaient pas envie, tout comme Claude GAYE, maire de Montastruc. Il a entre autres permis l'implantation de l'établissement sur cet ancien terrain communal. Il a fallu sept ans de persévérance, de convictions et de soutiens pour  arriver à cette première pierre. Au final, à la présentation du projet architectural, l'ARS, représentée ce jour par Jean-Michel BLAY, a donné un avis très favorable, ce dont elle a été remerciée. Monsieur Marc ZARROUATI, secrétaire général de la préfecture, représentant Madame le Préfète, n'a pas manqué de rappeler l'importance de tels établissements au service des personnes en situation de handicap, tout comme Monique LAMON, conseillère départementale. Jean-Bernard SEMPASTOUS, nouveau député de la circonscription, s'il n'a pas connu les débuts de ce projet, n'est pas un inconnu pour notre association et il a assuré par sa présence et son discours de son désir d'aider les projets présents et à venir. 

Autant de soutiens qu'il est important de souligner, parce qu'ils sont tous indispensables pour l'avenir et le bien-être des personnes. 

Un chantier nécessaire

On pourrait revenir sur l'histoire de cet établissement repris par l'association en 1975 dans un état déplorable, et dans lequel elle n'a cessé d'investir pour accueillir les personnes dignement. On pourrait revenir longuement sur la nécessité de reconstruire un peu plus loin, plutôt que de rénover. "Parce-que cela aurait été plus coûteux pour une qualité d'accueil au même niveau, et parce-que le bien-être des résidents aurait forcément pâti du déroulement de tels travaux dans leur lieu de vie". Notons surtout que cette nouvelle MAS offrira "un espace de vie serein, tant pour les résidents que pour les salariés qui évoluent à leurs côtés." comme le rappellera Évelyne LUCOTTE-ROUGIER. "Cet établissement a bénéficié d'une réflexion approfondie et pluri-professionnelle. Plusieurs mois de réunions, de visites, de plans faits et refaits pour parvenir à un ensemble novateur, destiné à mettre en oeuvre une approche innovante permettant de répondre au plus juste aux besoins des personnes handicapées dans leur vie quotidienne et leur autoriser une vie agréable". A ce sujet, la présidente a tenu à remercier Valérie Zanin, directrice de l'établissement et Domnique Pujol, cheffe de service, "qui n'ont pas compté leur peine, pour nous apporter l'indispensable expertise nécessaire dans un tel projet."

L'innovation au coeur 

Une première pierre qui symbolise les ambitions portées plus généralement par l'association dans les années à venir. "L'Adapei s'attachera à poursuivre son développement dans une démarche continue de réponse aux besoins d'innovation et d'amélioration continue de la qualité du service rendu, de répondre aux besoins de chacun, et toujours respectueuse des valeurs que nous défendons et dans un souci continuel d'être performants auprès des personnes en situation de handicap.... Ils sont notre moteur ! " conclura la présidente dans son discours.  

Pour une réalisation cohérente et chiffrée

Pour atteindre ce niveau d'excellence, l'Adapei devra investir 7 millions d'euros pour construire les 3850m2 prévus pour abriter les 52 chambres et les nombreux espaces d'activités. "Nous avons été très attentifs à l'aspect interne du bâtiment mais également externe" avec des matériaux (béton, bois, vitrages) se fondant parfaitement dans l'environnement." 

L'Adapei des Hautes-Pyrénées peut ainsi compter sur les compétences de Mathieu HERRAN, coordonnateur des travaux de l'association, et de l'ensemble des services supports du Siège-Social pour que dans deux ans, les mêmes personnalités reviennent inaugurer la nouvelle vie des résidents et des salariés de la MAS "Le Bosquet" ! 

 


Autres actualités relatives :