Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

L’UNAPEI et 3 autres associations quittent la concertation sur le RUA

L’UNAPEI et 3 autres associations quittent la concertation sur le RUA

L’UNAPEI et 3 autres associations quittent la concertation sur le RUA et refusent fermement une réforme qui viendrait dégrader les droits des personnes handicapées !

Un groupe de quatre associations dont l’UNAPEI,  aux côtés de l’APAJH, APF France Handicap et de l’Unafam participent depuis six mois à la concertation sur le Revenu Universel d’activité aux travaux du sous-groupe Handicap plus particulièrement.

Prenant en compte l’avancée des travaux et suite à une récente rencontre à l’Elysée, nous constatons que des orientations politiques sont déjà arrêtées concernant l’intégration de l’AAH dans le RUA. Le mouvement UNAPEI et ses partenaires ne peuvent s’y résoudre.

En cohérence avec les positions que le groupe porte collectivement depuis plusieurs mois, il a été décidé de ne plus participer aux travaux du sous-groupe Handicap. L’Unapei quitte la concertation sur le RUA avec les associationsAPAJH, APF France Handicap et Unafam.

Les ministres Agnès Buzyn, Christelle Dubos et Sophie Cluzel ont été averti de cette décision par un courrier (envoyé le 4 février 2020) co-signé par l’ensemble des associations du groupe. Ce même jour, l’annonce a été publiquement annoncé dans une tribune sur Liberation.fr (voir lien).

« Les ressources des personnes en situation de handicap, qui sont pour beaucoup d’entre elles en dessous du seuil de pauvreté, nécessitent une autre réforme prenant en compte les situations de handicap, dans leur diversité.
Depuis six mois, nous n’avons cessé de répéter notre refus de voir l’AAH intégrée au RUA. Comparée aux autres minima sociaux, l’AAH a une vocation spécifique : ce sont les conséquences des déficiences et incapacités de la personne qui fondent l’accès à cette allocation et pas sa situation de vulnérabilité sociale… »

En cohérence avec la position votée au Collectif Handicaps, le groupe a par ailleurs partagé sa volonté d’engager une réflexion alternative pour améliorer le dispositif actuel de l’AAH et le faire évoluer afin de permettre aux personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas ou plus travailler de pouvoir bénéficier de ressources au-dessus du seuil de pauvreté.

>lien pour consulter la contribution du Collectif Handicaps).


Autres actualités relatives :