Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

La Direction de l’Adapei des Hautes-Pyrénées poursuit sa mobilisation sur les revalorisations salariales !

La Direction de l’Adapei des Hautes-Pyrénées poursuit sa mobilisation sur les revalorisations salariales !

Voir la version FALC (Facile à Lire et à Comprendre)  

Ce jeudi 9 décembre, à Toulouse, les directions et gouvernances des associations médico-sociales se sont rassemblées devant la préfecture de Région à Toulouse. La Direction Générale et certains Directeurs de Territoires et de Pôles de l’Adapei des Hautes-Pyrénées étaient présents.

L’Occitanie a été première région fer de lance des mobilisations pour les revalorisations salariales du secteur social et médico-social via des mobilisations historiques et inédites : 
• En juin dernier, près de 500 responsables associatifs se sont retrouvés dans les 13 départements de l’Occitanie, devant l’ARS, devant les Préfectures, les Conseils Départementaux ou la DIR-PJJ. 
• En octobre dernier, près de 300 représentants associatifs se sont réunis dans le cadre de rassemblements à Toulouse et Montpellier. 
• Ce jeudi 9 décembre avec un appel au rassemblement, les responsables et syndicats employeurs de ce secteur, qui ne compte pas moins de 785.000 salariés en France, ont décidé de se mobiliser devant la préfecture de Région à Toulouse pour demander une revalorisation des grilles des gens qu’ils emploient, qu’ils soient travailleurs sociaux, infirmiers ou éducateurs. 

Les annonces du Premier Ministre du lundi 8 novembre sur l’extension des revalorisations Ségur aux professionnels soignants du champ du handicap visés par l’accord de méthode Laforcade et intervenant au sein d’ESMS PH financés par les Départements sont certes une avancée mais elles ne répondent que très partiellement à la situation : d’autres professionnels du secteur du handicap restent exclus, tout comme les salariés d’autres champs par exemple dans le secteur social. 

En 10 ans, le pouvoir d’achat des salariés des structures associatives a baissé de 25% (source interfédérale patronale) et nombre d’entrées de grilles sont toujours en deçà du SMIC faute de moyens autorisés par les pouvoirs publics. 

Cette mobilisation vise ainsi à porter l’attention sur cette situation critique d’une très grande partie des professionnels du secteur social et médico-social privé non lucratif œuvrant dans le secteur de l’accompagnement des situations de handicap, du grand âge, de la protection de l’enfance, de la lutte contre les exclusions et la protection juridique des majeurs.


Autres actualités relatives :