Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées
Créatrice de bonheur

l'Equithérapie avec Sophie et Julie

l'Equithérapie avec Sophie et Julie

Sophie Arnaud et Julie Gazel, professionnelles à l'Adapei des Hautes-Pyrénées, interviendront vendredi 26 juillet pour EQUESTRIA dans le cadre du colloque "le cheval médiateur de santé et d'éducation / thérapie par le cheval et créativité"

Rencontre avec les intervenantes :

Sophie Arnaud (psychologue, thérapeute avec le cheval à l'Adapei des Hautes-Pyrénées)
" Je ne suis  pas là pour faire « faire » quelque chose, mais bien pour traduire ce qui nait d’une rencontre à l’altérité (cheval)  et ses effets,  dans un cadre singulier de respect de la subjectivité de la personne accueillie.

Diplômée de psychologie clinique et psychopathologique à l’université Paris XIII en 2008, j’ai débuté ma carrière en travaillant principalement avec les médiations artistiques. Parallèlement, passionnée d’équitation, l’idée de conjuguer ma passion et mon métier est rapidement devenue un projet.

J’ai débuté en 2011 la formation en thérapie avec le cheval  proposée par la FENTAC (Fédération nationale de thérapie avec le cheval) et validé mon mémoire de fin de formation en 2015.

Arrivée dans les Hautes Pyrénées en 2016, j’ai intégré l’équipe de l’ADAPEI des Hautes Pyrénées pour y pratiquer de la thérapie avec le cheval et de la médiation animale avec des personnes adultes en situation de handicap vivant sur deux MAS (maison d’accueil spécialisée) et un FAM (foyer d’accueil médicalisé).


Afin de connaitre davantage mon partenaire de travail et accéder à plus d’autonomie dans ma pratique, j’ai souhaité recevoir une formation de la FFE d’ATE (Accompagnateur de Tourisme équestre) validée en 2018.

« L’équithérapie » est une pratique de plus en plus répandue en France et ailleurs, cependant, les contours de cette pratique restent flous et beaucoup d’incompréhension  et de méconnaissance rendent parfois le travail difficile.

La communication, l’attachement, la relation à soi et au cheval seront préférées à l’action d’équitation en tant que telle. Aussi,  visuellement parlant, cela donnera  une impression de peu de choses « faites ou pratiquées »  durant les séances. Cet  axe diffère fondamentalement de l’agir ludique observable dans des séances de sport adapté. Autrement dit, je ne suis  pas là pour faire « faire » quelque chose, mais bien pour traduire ce qui nait d’une rencontre à l’altérité (cheval)  et ses effets,  dans un cadre singulier de respect de la subjectivité de la personne accueillie.

Julie Gazel (assistante médicopsychologique, praticienne en médiation équine à la MAS le Bosquet à Montastruc)
" Il s’agit d’accompagner la personne vers ce qu’elle souhaite créer à partir de sa rencontre avec un cheval, sans jamais dicter une conduite ou des obligations."

Aide-Médico-Psychologique de formation, je travaille auprès des personnes en situation de handicap depuis 2004. Née au milieu des chevaux d’un père moniteur d’équitation, maitre de manège à Saumur, et d’une mère, praticienne en réadaptation fonctionnelle par le cheval,  « l’équithérapie » a été une évidence pour moi.

En 2018, je valide ma formation  spécialisante de praticienne en médiation équine proposée par « Cheval Emoi » et poursuit l’accompagnement des personnes en situation de handicap auprès des chevaux  débuté depuis 2011 au sein de l’ADAPEI des Hautes-Pyrénées.

Forte de ces années d’expériences,  je fonde en 2019 mon association « Cheval Esens » à Duffort (32) qui propose de la médiation équine à tout public. Mon objectif est d’aider les personnes vulnérables et/ou en difficultés à aller vers le bien-être et la créativité.

Ce qui est essentiel dans ma pratique :
- Laisser la place à l’autre /Laisser émerger une demande : Cela signifie offrir un espace  de liberté d’expression et de réalisation personnelle. Concrètement, il s’agit d’accompagner la personne vers ce qu’elle souhaite créer à partir de sa rencontre avec un cheval, sans jamais dicter une conduite ou des obligations.
- Travailler sur les émotions qui émanent de cette rencontre est une base essentielle de ma pratique. Cela permet de comprendre le positionnement de la personne  à un moment donné dans son rapport à l’autre.


-> En savoir plus sur Equestria (programme, dossier de presse...)

 


Autres actualités relatives :