Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées
Créatrice de bonheur

L'épanouissement par les sens

Notre MAS Les Cimes n’a pas attendu la fin de ses travaux de rénovation pour utiliser une nouvelle salle. Normal, c’est une salle Snozelen !
Il s’agit d’un lieu propice à la relaxation, qui fait appel à tous les sens de la personne qui l’utilise. Pour cela, la salle est dotée de différents outils : matelas à eau, musique douce, diffuseur d’huiles essentielles, jeux de lumières, colonnes à bulles, fibres optiques qui changent de couleur, coussins micro billes ou vibrants, fauteuil à bascule, balles à picot et autres.

Tout pour éveiller les sens et offrir des moments apaisants aux personnes « Le tout dans une pénombre apaisante, pour créer cette sensation de cocon protecteur. » expliquent Stéphanie DELMARLE et Annie LAPORTE, toutes deux Aides Médico Psychologiques, formés Snozelen. « C’est un travail au cas par cas avec les personnes.  Nous utilisons les outils en fonction des besoins et des envies de la personne. » Parfois, il s’agit d’éveiller les sens, parfois de faire baisser le stress ou des angoisses. « On y va toujours progressivement pour habituer chaque personne. Petit à petit les personnes connaissent les lieux, se les approprient, adhèrent à tel ou tel stimuli. » Ainsi, cette salle peut devenir un véritable outil dans le projet et le développement personnel de la personne. 

En effet, ces deux professionnelles nous expliquent que ces moments peuvent réellement transformer les personnes. « On voit des personnes renfermées s’ouvrir grâce aux stimuli sensoriels. Un outil aussi simple que les balles à picots, nous permet de réaliser un effleurage du corps pour reprendre conscience de celui-ci. Mais encore une fois, c’est du cas par cas. » Oui, car certaines personnes n’adhèrent pas, et c’est toute la finesse du travail de ces professionnelles d’être attentives aux ressentis des personnes polyhandicapées qui ne peuvent pas les exprimer par le langage. 
Handicap ou pas, on aurait toutes et tous besoin d’une salle Snozelen chez soi ! Et de personnels aussi dévoués et bienveillants que Stéphanie et Annie bien sûr.

 


Autres actualités relatives :