Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

L'Adapei aux premières journées MAS, FAM, FH, FV (EAM - EANM)

L'Adapei aux premières journées MAS, FAM, FH, FV (EAM - EANM)

-> Voir la version FALC (Facile à Lire et à Comprendre 

L'Adapei des Hautes Pyrénées a participé activement aux premières journées MAS, FAM, FH, FV (EAM - EANM), organisées du 8 au 10 novembre à Toulouse par le CREAI-ORS Occitanie et l’ANCREAI, et cela à plusieurs titres :

 
- En tant que membre du Comité de Préparation COPREP.
Mme Razat, Responsable des soins à l'Adapei et Mme Zanin Directrice de Territoire (MAS à Montastruc et FAM à Bonnefont) ont contribué depuis plus d'un an à l'organisation de ces journées.
Le thème retenu est : " Viens chez moi j'habite en établissement".
 
Dans notre secteur, on a coutume de parler de «chez soi» lorsqu’une personne habite à son propre domicile, souvent en opposition au fait d’être «hébergé» en établissement. La logique inclusive sous-tend souvent que vivre «chez soi» est de pouvoir vivre à son domicile au sein de la cité. Pourtant la réalité est différente.
Ces journées nationales des établissements d’hébergement pour adultes en situation de handicap, visent à développer l’idée qu’habiter «chez soi» est également possible en établissement.
En savoir plus : https://creaiors-occitanie.fr/argumentaire-des-journees/
 
Les trois journées étaient organisées autour d'apports théoriques avec des sociologues, des juristes, des témoignages des personnes concernées, de leurs familles, des professionnels, en plénières ou en ateliers.
 
- En tant qu'animateur et participant à l'atelier 1 "Vivre en MAS, entre liberté individuelle et contraintes institutionnelles".
Quatre professionnelles de la MAS, Mélanie DABIN cheffe de service, Elodie BUROU infirmière, Elsa LEGODEC AMP, Hélène VIGNETTE monitrice-éducatrice, sont venues exposer la situation complexe d'une personne accompagnée (TSA, déficience profonde, cécité...). 
 
Plusieurs facteurs ont permis qu’aujourd'hui cette personne gagne tous les mois un peu plus en autonomie, et soit reconnue dans sa singularité.
C’est grâce à :
• un espace de vie adapté et totalement individualisé, 
• un accompagnement de professionnels formés qui travaillent en équipe pluridisciplinaire avec la maman.
Ils s'appuient sur les capacités de la personne concernée malgré le handicap, avec des comportements dangereux pour son entourage, donc des contraintes institutionnelles de sécurité du collectif.
 
Félicitations aux professionnelles pour leur brillant exposé, et à toute l'équipe pour son travail.
 
- En nombre d'inscrits. 
C'est en effet plus de 20 professionnels des MAS, FAM, FH, FV, de l'ADAPEI des Hautes-Pyrénées qui ont participé, ainsi que l'équipe de la transformation de l'offre. 
 
Outre les moments studieux, les moments conviviaux en ville et à l'hôtel ont permis à tous de se rencontrer, d'échanger et de se connaître.
 
Durant ces journées, il a beaucoup été questions d'éthique, de singularité, de choix, d'inclusion, de citoyens, de sens, d'engagement, de vie privée, de sexualité, de désirs, d'autonomie... tout ça confronté parfois à des notions de responsabilité, de sécurité, d'autorité, de normes, d'organisation, de rationalisation, d'incapacité, d'attractivité des métiers, de refus, de clés... 
 
Trois jours pour débattre de la gestion des paradoxes dans le médico-social, et plus largement de la société. Trois jours pour permettre à l'ensemble des participants de prendre un temps pour penser leur action, leur place.

Autres actualités relatives :