Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

Déconjugalisation de l’AAH

Déconjugalisation de l’AAH
Déconjugalisation de l’AAH : entre refus d’une mesure de justice sociale et déni de démocratie !
 
Ce jeudi 17 juin 2021, l’Assemblée Nationale examinait, en nouvelle lecture, la proposition de loi portant diverses mesures de justice sociale – dont Jeanine Dubié, Députée des hautes-Pyrénées, est l’auteure et la co-rapporteure. Mesure phare de ce texte : la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH).
 
A l’issue d’une discussion houleuse et de manœuvres inacceptables du Gouvernement, l'Assemblée Nationale a, ce matin, adopté la proposition de loi de Jeanine Dubié portant diverses mesures de justice sociale, mais vidée de sa principale mesure : la déconjugalisation de l'AAH.
Adopter cette proposition de loi, dans sa rédaction issue du Sénat, aurait représenté une avancée majeure pour l’autonomie et l’émancipation des personnes en situation de handicap. Ce texte est une réponse concrète, pratique et immédiate à une demande de longue date : la non-prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH
 
Or, le Gouvernement et sa majorité l’ont totalement vidé de son sens en commission des affaires sociales la semaine dernière, en substituant à la mesure d'individualisation de l’AAH, un abattement forfaitaire sur les revenus du conjoint du bénéficiaire de l'AAH. Cette nouvelle rédaction ne répond en rien à la demande d’indépendance financière des bénéficiaires de l'AAH et continue de considérer l’AAH comme un minima social. 

Malheureusement, c’est bien cette version tronquée qui a été adoptée ce matin par l’Assemblée Nationale, à l’issue d’une discussion houleuse et de manœuvres inacceptables du Gouvernement.
Dans l'hémicycle, Jeanine Dubié a largement critiqué ce déni de démocratie et dénoncé l’attitude irrespectueuse du Gouvernement.

Nous remercions Jeanine Dubié de défendre cette cause essentielle. Et grâce à ce travail, et cette proposition de loi, l'idée va continuer de prospérer et la mesure sera surement adoptée dans les prochaines années. On le souhaite !

Autres actualités relatives :