Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

Classe délocalisée d'Azereix : un bel exemple d'inclusion !

Classe délocalisée d'Azereix : un bel exemple d'inclusion !

Des liens étroits entre Adapei et village depuis près de 50 ans

Article sur la Nouvelle République, le 16/12/2020

Lorsqu’en 1972, les Amis et Parents de l’Enfance Inadaptée ont aménagé un internat dans les locaux du domaine Mélise, des liens de proximité se sont rapidement tissés entre les résidents de l’établissement et les habitants du village. Pour preuve, les actuels quadragénaires Azereixiens se rappellent parfaitement des temps d’enseignement en commun avec les jeunes de l’association et ils n’en conservent que de bons souvenirs.

Depuis, l’Association s’est considérablement structurée avec pour objectif de parvenir à une intégration de tous dans le milieu ordinaire.
C’est à ce titre que depuis une quinzaine d’années, la première classe délocalisée du département est installée dans les locaux de l’école au côté des 4 classes d’élèves en parcours ‘’ normal ’’ qui vont de la maternelle au CM2.
Un partenariat gagnant entre l’éducation nationale représentée par Laure l’enseignante spécialisée, l’ADAPEI et ses éducatrices Corinne et Martine, et la mairie qui prête ses locaux et répond avec bienveillance aux différentes sollicitations.



Aujourd’hui, pour les 9 enfants de l’IME, aux profils différents et très particuliers, l’objectif est de se rapprocher des autres enfants par de fréquentes rencontres pour un enrichissement mutuel, et pas que dans un sens.

"Juliette, on joue à la raquette, elle est où ta copine Maywenn ?" C’est Jordan, élève de la classe délocalisée qui interpelle une élève du CM2 en rejoignant la cour de récréation, où un peu plus loin Ruben fait équipe avec Titoan et Yvan pour une partie de foot improvisée. Ces moments d’échanges qui au premier abord pourraient paraître insignifiants permettent de surmonter les difficultés relationnelles et débouchent vers une communication devenue naturelle.

Par ailleurs, en complément de la prise en charge paramédicale diligentée par le plateau technique des professionnels de l’ADAPEI, d’autres temps communs sont organisés dans le cadre du projet soutenu par le conseil d’école : des activités spécifiques sportives, spectacles, chorale ou théâtre.

Seule petite contrariété pour les enfants de l’école communale : pas le droit de s’amuser avec ‘’Plume’’ le gentil labrador, pensionnaire de la classe délocalisée qui en détient l’exclusivité. Comme exemple de médiation animale, la sortie en sa compagnie au marché du vendredi matin sur la place de la mairie qui permet de créer du lien avec l’extérieur.

Ici donc, dans les locaux de notre école communale, la diversité est réellement valorisée, mettant en lumière dès le plus jeune âge la place de ’’plein droit’’ de toutes les personnes dans la société, quelles que soient leurs caractéristiques et leurs particularités.

En somme, un bien bel exemple de mise en application du concept d’inclusion largement revendiqué par notre société et reconnu comme source de richesse et d’épanouissement mutuel

Joseph Fourcade


Autres actualités relatives :