Connexion

Adapei des Hautes-Pyrénées
Adapei des Hautes-Pyrénées

Une fête associative 2016, pour apprendre, avancer et se réjouir

Quoi de plus habituel qu’une fête associative de l’Adapei, avec son lot de rires, de chants, de danses et de bons moments passés à table ? L’édition 2016 n’a pas démérité en cela et a fait le bonheur des personnes handicapées, parents et salariés réunis. Le repas a été délicieux. Normal, il a été concocté et servi par les travailleurs et les salariés de notre pôle travail. La musique a endiablé les foules, et la tombola a été un franc succès. Mais cette année, ce moment exceptionnel l’a été plus encore que d’habitude en prenant un nouvel élan. En effet, deux nouveautés y ont fait leur apparition.

D’une part la remise des médailles du travail est venue s’ajouter aux réjouissances. Une heureuse initiative qui a permis de mieux mettre à l’honneur, Sabine  ESQUERRE, Loïc KERSALE, Valérie LASNIER, René LEFEBVRE, Frédéric LIMONCHE, Thierry LUCIA SOPENA, Jean-Charles MAHAGNE, Laurent PEREZ, Sandrine POQUET, Georges SANCHEZ et Franck TOURMEN, qui ont reçus leurs médailles bien méritées dans une ambiance festive, et entourés de leurs proches et de leurs amis.

L’autre nouveauté a consisté à donner du fond à cette fête. C’est en effet le moment qui a été choisi pour dévoiler les résultats d’une enquête recueillant les besoins et les attentes des travailleurs des ESAT, et de leurs familles, sur la question du vieillissement et de la retraite. Une initiative heureuse qui permettra de trouver des solutions à cette juste préoccupation de l’après-travail.

Nous vous en proposerons bientôt les résultats détaillés, mais il nous a semblé intéressant de l’aborder d’ores et déjà, devant l’importance du sujet. Ainsi, même celles et ceux qui n’ont pu se rendre à cette fête auront quelques informations sur le sujet.

Le premier résultat à retenir est le taux de participation : 81 % des travailleurs et 58% de leurs familles. Ce résultat montre clairement la vivacité de la démocratie au sein de l’Adapei, mais également l’intérêt porté à cette question du vieillissement. « Généralement, les taux de réponse sont en dessous, voire très en dessous des 50% » explique Nathalie Bayle, en charge de cette étude pour le cabinet ACCEIS.

Plus de 90% des travailleurs interrogés se déclarent satisfaits de travailler, même si les plus âgés sentent la fatigue augmenter. Pourtant, la retraite qui pourrait paraitre le moment d’un repos bien mérité est perçue comme source d’inquiétudes pour la plupart. Les peurs de manquer d’argent, de voir sa santé se dégrader, de l’isolement social marquent les esprits. Une fois retraités, les travailleurs souhaitent continuer à être accompagnés pour leurs activités sportives, sociales et culturelles. Ils veulent vivre une retraite épanouissante, comme tout un chacun. Parallèlement, s’ils sont majoritairement satisfaits de vivre dans leur famille ou en foyer, 57% des travailleurs aimeraient pouvoir accéder à des logements plus autonomes. C’est donc naturellement, que 62 usagers et beaucoup plus de familles se montrent intéressés par la proposition d’habitats regroupés envisagée par l’association.

Les familles ayant répondu, expriment en premier lieu le besoin d’une préparation de leurs enfants à la retraite. Ils expriment aussi un besoin d’informations sur les droits, les aides et les services auxquels les retraités d’ESAT peuvent prétendre. Ils sont d’ailleurs 47% à souhaiter des rencontres avec une assistante sociale à domicile. Un tiers des familles ont également exprimé l’envie de participer à plus de moments d’échanges entre familles et être mieux associés au projet individuel de leur enfant. Plus de 45% souhaitent également plus d’échanges avec les professionnels accompagnant leurs enfants. Même si, 78% considèrent être écoutées à l’Adapei. Pour les futurs retraités du pôle travail, les familles souhaitent en priorité un accompagnement social et des services pour garantir une vie quotidienne et sociale digne.

La synthèse de cette étude peut paraitre bien attendue d’avance. D’ailleurs, l’ensemble des réponses est assez cohérent avec le Projet Associatif Global 2016-2021 préalablement réalisé par l’association. Pourtant, cette enquête a l’avantage de chiffrer précisément les besoins et les attentes pour chaque famille. Pour Evelyne Lucotte-Rougier, présidente de l’Adapei des Hautes-Pyrénées, c’est là « une base de travail pour préparer des solutions pertinentes, au plus près des demandes de chacun. Des pistes de réponses seront d’ailleurs présentées lors de la prochaine Assemblée Générale. »

On ne saura jamais si cette étude demandée par l’association, la commission « Vieillissement et Habitat » et l’ Action Associative et Familiale est responsable de l’extrême bonne humeur qui a régné sur cette fête asso. Ce que l’on peut dire c’est qu’elle a été une réussite, du début jusqu’à la fin. On ne peut donc décemment pas finir ce compte rendu sans des remerciements appuyés. A la commune de Laloubère, tout d’abord, qui a gracieusement prêté la salle. A tous les bénévoles et les professionnels ensuite qui ont assuré une logistique efficace et une décoration très originale faite de centaines de ballons en suspension… comme dans un rêve.

 


Autres actualités relatives :